Les fresques de Vic
A visiter, Blog

Les fresques de Vic, une oeuvre d’art à voir absolument

Les fresques de Vic sont connues et reconnues dans le monde entier mais pas forcément par la population locale. L’église Saint Martin, sur la petite place de Vic, commune de Nohant-Vic dans l’Indre possède dans son coeur, des représentations graphiques uniques.

 

Nohant-Vic, c’est aussi les fresques de l’église Saint-Martin

La commune de Nohant-Vic est connue pour sa personnalité, George Sand, mais elle possède aussi une autre célébrité, l’église Saint Martin de Vic avec ses fresques.
Les premières traces évoquant l’église du bourg de Vic correspondent à la toute fin du XIe siècle, entre 1092 et 1099, moment ou elle est donnée à l’abbaye de Déols.
Les peintures murales furent elles découvertes en 1849 par hasard par l’Abbé Jean-Baptiste Périgaud, le nouveau curé de la paroisse. En souhaitant placé un cadre au mur, il fait tomber des morceaux qui laissent apparaître les fresques. Il en informe la bonne Dame de Nohant, qui elle meme transmet la découverte à son ami, Prosper Mérimé. Ce dernier travaillant au Monument Historique, fait le nécessaire pour mettre à jour l’ensemble des tableaux et les classer monument historique.

Les fresques du mur de la Nef

La première chose que l’on voit lorsque nous pénétrons dans le lieu et avançons, c’est la nef avec ses tableaux, voir la photo ci-dessous.

fresque_le_mur_de_la_nef-nohant_vic

Le mur de la nef représente donc plusieurs tableaux.
Si nous commençons par le haut, nous avons tout d’abord les Apôtres.

les_apotres_fresques-saint_martin_vic
les_apotres_2_fresques-saint_martin_vic
les_rois_mages_fresque_saint_martin_vic

Ensuite en descendant sur la partie gauche, nous pouvons voir Les Rois mages.
Ils sont d’bord à cheval. Un des trois pointe son doigt vers l’étoile ou ils doivent se diriger.
La cape d’un des cavaliers vole, indiquant le mouvement. Les pieds des chevaux marquent également le mouvement.
Deux sont ensuite agenouillés devant Jésus, qui est déjà bien grand et qui a main droite levée en signe de bénédiction, et Marie. Cette deuxième partie est appelée “L’adoration”.

 

fresques de vic presentation_au_temple

Toujours en descendant sur la partie gauche, nous pouvons voir La présentation au peuple.
4 personnes sont présentes : Anne la prophétesse, la Vierge et le vieillard Siméon qui tient l’enfant.
La Présentation de Jésus au Temple est un événement de la vie de Jésus tel que relaté dans l’Évangile selon Luc. Accomplissant une prescription de la loi juive — « Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur » — les parents de l’enfant Jésus le présentent et l’offrent au Temple de Jérusalem. Il y est reçu par le vieillard Syméon.
De nombreuses autres œuvres ont pris ce sujet comme support, comme Rembrandt avec “Anne et Syméon dans le Temple”.

Au milieu, tout en haut, un Christ en majesté qui bénit et tient un livre.
En dessous, l’agneau mystique

christ_majeste

Sur la partie droite, en dessous des apôtres, 2 scènes, l’Accusation de Marie et l’annonciation.

accusation_de_marie_annonciation

La descente de croix vient ensuite.
De gauche à droite, nous avons la Vierge, de l’autre côté, baise la main du Christ. Joseph d’Arimathie soutient tout le poids du corps à demi détaché de la croix. Et enfin,  Saint Jean médite, la tête posée sur la main.
Dans les médaillons au-dessus de la croix deux figures symbolisent la lune et le soleil dont la lumière, un instant voilée, va briller de nouveau. 

descente_de_croix_fresques_saint_martin_de_vic

L’intrados : entre la nef et le coeur

 

Pour passer vers le coeur, nous traversons une voûte avec 2 personnages en armure.
Il s’agit de deux personnages de la Psychomachie, œuvre du l’écrivain romain chrétien Prudence. Ce poème met en scène le combat entre des figures allégoriques représentant sept vertus opposées à sept vices.

Les fresques du mur nord du chœur, la partie gauche en rentrant dans le choeur

Une fois dans le choeur face à l’autel, nous avons sur notre gauche, la face Nord du choeur.

Tout en haut, nous avons des scènes liées à Saint-Martin : Le Vol du corps de Saint Martin & l’Enlèvement du corps.

Vol_du_corps_de_Saint_Martin

Une histoire presque locale, telle qu’elle est racontée dans l’Histoire des Francs de Grégoire de Tours. Après la mort de Saint Martinn dans le village de Candes, les Poitevins voulaient conserver le corps et les Tourangeaux voulaient le reprendre. La nuit, quand les Poitevins chargés de veiller sur le corps s’étaient endormis, comme on le voit sur la partie gauche de la fresque, les Tourangeaux, à droite de cette image, s’emparent de la dépouille, enveloppée dans linceul et couchée sur une civière qu’ils font passer par une fenêtre. À l’extérieur, d’autres clercs reçoivent le corps.

En descendant, le lavement de pied et l’arrestation de Jésus.

 

Le lavement de pied est acte rituel accompli par Jésus-Christ la veille de sa Passion, avant de se mettre à table pour la cène. Il lava les pieds de ses apôtres.
Par contre, de quel apôtre s’agit il dans cette représentation ?

L’arrestation du Christ en trois parties.
À gauche, Saint Pierre se prépare à trancher l’oreille de Malchus.
Au centre, Judas, suivi des soldats, veut  donner un baiser à Jésus.
A droite,  un passant Simon de Cyrène est obligé par les soldats à aider Jésus à porter sa croix.

Tout en bas, la parabole du pauvre Lazare et du mauvais Riche

 

saint_lazare

La pauvre Lazare à qui le riche ne donnait rien

Le riche attablé avec ses convives.

À droite, le riche est mort.  Son âme, comme d’usage représentée par un petit enfant, sort de sa bouche. Elle est enlevée par deux démons noirs.
Lazare, quant à lui, est après sa mort dans le sein d’Abraham (sur le côté sur du chœur, à peine distinguable)

Les fresques du mur sud du chœur

Une fois dans le choeur face à l’autel, nous avons sur notre droite, la face Sud du choeur.

Purification des lèvres d'Isaïe

Tout en haut à gauche,  un épisode du livre d’Isaïe : la purification des lèvres d’Isaïe. Le personnage agenouillé est le prophète Isaïe. L’ange entouré d’une grande auréole est un séraphin. Il tient dans une main un galet avec lequel il purifie les lèvres d’Isaïe.

L’entrée du Christ à Jérusalem.
Jésus est assis sur un âne, il domine de sa taille les autres personnages. Il est suivi par deux de ses apôtres. Des personnages étendent des vêtements sur le sol devant lui en signe d’adoration. D’autres coupent des branches d’arbres et d’arbustes qui seront également jetées au sol. La scène se poursuit sur le mur ouest du chœur.

Le paradis.
Il est figuré comme un palais aux fenêtres nombreuses par lesquelles apparaissent les bienheureux. On ne voit plus aujourd’hui à gauche que la moitié de ce palais.
À droite de ce bout de paradis, Abraham dont on ne voit plus guère que sa tête et un bras.

Adam et Ève, et un démon.
Le démon essaie de s’emparer d’Ève, tandis qu’Adam, est surpris et terrifié. Cependant, l’ange à jeté un lacet autour du cou du démon et s’apprête à lui percer le visage avec sa lance.

Les fresques du mur ouest du chœur

En se plaçant dos à l’autel et en regardant la porte d’entrée, nous regardons le mur ouest du coeur

La suite de l’entrée du Christ dans Jérusalem.

La Cène
Une des scènes les plus connues de la bible : la cène
Jésus, dominant de sa haute taille, est au milieu de ses apôtres. Ils sont tous du même côté de la table, tous de face, sauf un, Judas est de l’autre coté de la table et de profil.
Ceci correspond au verset suivant :

« Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c’est celui qui me livrera »

— Évangile de Matthieu, (26,23)

En bas, 2 prophètes, à gauche, David et à droite, Moïse. Les personnages portent des banderoles où sont inscrits leurs noms: Davit propheta et Moysen-Descendit.

Les fresques du mur est du chœur

En se plaçant face à l’autel devant nous.

A lire pour en savoir plus sur les fresques de Vic

Visite des fresques de Vic en 3D

Des vidéos sur les fresques

Afficher la suite

A propos de l'auteur

Autres articles

Laissez une réponse

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié

− 2 = 1